Navigation on La place Fédérale

Outils personnels

Navigation services

Language switch

Français

Content navigation

En bref

1909
La place devant le bâtiment du parlement de la Confédération helvétique (Place du Parlement) s’appellera désormais «place Fédérale».

de 1909 à 1913
Avec la construction des bâtiments environnants, la place Fédérale prend son apparence actuelle.

à partir de 1945
Avec l’apparition massive des automobiles, cette place se transforme de plus en plus en «plaque tournante» de la circulation et en parking.

1970
Les votants de la ville de Berne refusent la «solution H», qui prévoyait entre autres une route à quatre voies sur l’axe Bundesgasse –Kochergasse.

1980
Le conseil municipal évoque pour la première fois l’idée d’une place Fédérale interdite à la circulation, mais laisse tomber cette proposition en fin de compte, car à l’époque on ne voulait pas renoncer aux places de parking.

1991

Pendant l’année anniversaire, la ville de Berne et la Confédération ont lancé ensemble un grand concours national pour le réaménagement de la place Fédérale. Le projet «la place qui fait de la place» des architectes bâlois Stephan Mundwiler, Christian Stauffenegger et Ruedi Stutz a gagné le concours.

1993

Le projet est suspendu: l’argent manque, et le réaménagement des places avoisinantes (Bärenplatz / Waisenhausplatz) exigé par une initiative est prioritaire. En outre, la suppression des places de parking de la place Fédérale semble toujours impossible.

1998
Le parlement municipal demande que le réaménagement de la place Fédérale ne soit plus repoussé, mais mis en œuvre sans plus tarder.

1999 / 2000

Une nouvelle idée d’aménagement est soumise à la discussion par un particulier. La ville et la Confédération maintiennent cependant le projet issu du concours. Toutefois, ce projet doit être complété par des éléments en trois dimensions.

2001
Le conseil municipal de Berne accorde un crédit pour l’élaboration d’un projet de construction sur la base du projet issu du concours «la place qui fait de la place».

2002

Une initiative de la commune a tenté d’obtenir la tenue d’un référendum sur la proposition d’aménagement de l’artiste bâloise, Bettina Eichin (la place Fédérale en tant que place des droits de l’homme), mais l’initiative populaire n’est pas menée à bien et l’affaire reste sans suite.

2003
Le parking, qui constituait jusqu’alors l’obstacle principal au réaménagement de la place Fédérale, a pu être déplacé et se trouve désormais sur l’extension du parking Metro. Ainsi, la voie est libre pour mettre en œuvre le projet de réaménagement. Le 20 mars, le conseil municipal accorde le crédit pour les travaux de réaménagement de la place Fédérale, et le 4 août les travaux commencent avec le premier coup de pioche.

2004

La place Fédérale réaménagée est inaugurée le 31 juillet / 1er août.

Further informations

Footer